Photographe pas cher…
    = Risque de déception !

Pourquoi les photographes professionnels sont-ils aussi chers?

En cette ère numérique, où tout le monde dispose d’appareils, de scanners et d’imprimantes photo à la maison et que les gens peuvent charger leurs photos sur les bornes d’un super marché pour les récupérer une heure plus tard, on entend souvent les gens se demander  “Comment se fait-il que les photographes professionnels facturent 50€ et plus pour une impression 20×30 quand elles ne coûtent que 1,50€ sur n’importe quel site de tirage en ligne?”

Voici pourquoi… Tout simplement, parce que vous ne payez pas seulement pour le papier photo… Vous payez pour le temps et l’expertise du photographe.

Tout d’abord, penchons-nous sur le temps réel consacré à la création d’une image, si vous ne lisez pas cet article en entier, prenez au moins le temps de lire cette première partie. Voici un exemple typique pour une séance de portrait en extérieur d’une heure :

– Une heure de déplacement allez et retour pour la session.

– Une heure de prise de vue.

– 15 minutes pour l’installation, la préparation, parler au client, etc…

– 15 minutes pour télécharger les photos sur l’ordinateur (1 – 2 Go de données).

– 15 minutes pour sauvegarder les fichiers sur un disque externe.

– 3 – 4 heures de temps pour l’édition et les retouches des images dans Photoshop, y compris le recadrage, contraste, couleur, la netteté, effets artistiques, montages etc…

Vous pouvez voir comment une simple séance photo d’une heure se transforme facilement en un travail de plus de cinq heures entre début et la fin. Alors, quand un photographe professionnel facture des frais de 100 ou 150€ pour une séance de pose d’une heure, vous ne le payez pas réellement 100 ou 150€ pour une heure.

Maintenant voici un exemple pour un mariage :

Je ne vais pas vous ennuyer avec les détails, mais un mariage typique d’une journée, le plus souvent jusqu’à 12, 14 voire 16 heures, représente généralement au moins 40 à 60 heures de travail réel, donc presque 2 semaines de travail complet. Encore une fois, si votre photographe facture 1600€ pour un mariage, vous ne le payez pas vraiment à l’heure… Puisqu’en plus des frais inhérents à la production d’un forfait de mariage, il faut considérer le temps réel de production pour compléter le contrat.

Maintenant pour l’expertise…

La création de photographies professionnelles est une compétence acquise par des années d’expérience et de formations. Même si un appareil photo de bonne qualité coûte aujourd’hui moins de 1500€, des portraits professionnels disposent impliquent beaucoup plus qu’un bel appareil photo ou des milliers de mégapixels. Même avec le meilleur marteau, on ne devient pas nécessairement un bon charpentier…

La plupart des photographes professionnels prennent des années pour réussir à gagner de l’argent et un salaire décent avec leurs photographies. Car en plus d’apprendre à bien utiliser l’appareil photo lui-même, ils doivent maîtriser beaucoup d’autres équipements d’éclairage ainsi que de nombreux logiciels permettant d’éditer et d’imprimer les photos etc… Ce qui implique des investissements importants et des formations continues.

N’oublions pas que les photographes portraitistes doivent en plus savoir «diriger» les gens, être en mesure de communiquer, mettre les gens à l’aise face à l’appareil photo et les faire paraître à leur avantage en les faisant poser de façon naturelle. Donc, la photographie est un art à lui seul.

Pensez de cette manière la prochaine fois que vous irez vous faire coiffer… Une paire de ciseaux ne coûte que quelques euros. Mais vous payez avec plaisir beaucoup plus pour embaucher un professionnel plutôt que n’importe qui d’autre pour la coupe de vos cheveux.

Comment choisir son photographe ?

Le facteur humain :

N’oubliez pas qu’une fois que vous aurez dépensé une petite fortune dans la robe, la réservation de la salle, le traiteur, le DJ, les fleurs, les invitations et j’en passe, les seuls souvenirs qui s’offriront à vous sont les images! Même si cela permet de remplir mon agenda, il est quand même désolant de voir de jeunes mariés me demander d’organiser une nouvelle séance photo en tenue car le photographe qu’ils ont choisi initialement leur a rendu un travail désastreux.

La photographie de mariage est à proprement parler de la photographie sociale. Ce qui veut dire qu’outre les talents artistiques du photographe que vous choisirez, la moindre des choses est qu’il soit à même d’établir une relation de confiance avec vous et vos invités. Les qualités humaines d’un photographe de mariage sont au moins aussi importantes que ses qualités artistiques ou techniques. Qui n’a jamais entendu parler de photographes s’accaparant sans cesse le couple au détriment des proches ou de la famille, dirigeant les mariés de façon autoritaire et faisant en sorte que ce qui doit rester un moment de détente tourne en séance de torture ?

En d’autres termes, si le « feeling » ne passe pas avec le photographe que vous avez en face de vous, choisissez en un autre car vous ne serez de toutes façons pas à l’aise et cela se ressentira sur les photos !

Le facteur technique :

Ne vous méprenez pas. N’importe quel photographe amateur est capable de faire quelques belles images lors d’un mariage. D’ailleurs tous les photographes, moi y compris, ont tendance à exposer sur leur site professionnel leurs plus belles images (selon leurs goûts). Si déjà lors du visionnage de galeries reprenant plusieurs dizaines de mariages (pour un pro) vous n’avez pas de coup de cœur, c’est que le reste ne mérite sans doute pas le détour. Mais cette première étape ne suffit pas.  Si un amateur est capable de réaliser cinq ou six belles photos, un professionnel doit être capable d’en délivrer au moins une centaine sur une journée complète, sinon comment réaliser un livre album digne de ce nom ?

Demandez donc à avoir accès à des galeries complètes avec l’intégralité des images de deux ou trois mariages au minimum. Vous vous ferez ainsi une idée précise du travail que peut accomplir votre photographe. Mais même si la qualité technique est présente (images correctement composées, exposées et cadrées), le défit à relever est bien plus important ! Les images doivent avoir une âme, véhiculer des émotions. La photographie de mariage est bien différente de la photographie de paysage, de nature morte ou de studio ! La discipline s’apparente à du photojournalisme et là l’amateurisme n’a plus sa place. En une fraction de seconde le photographe doit être capable d’analyser la lumière, de composer avec l’arrière plan, de cadrer et de figer une émotion ou un détail dans le feu de l’action. Autant dire que dans bien des situations, seul un œil exercé et une parfaite maîtrise du matériel photographique permettent d’aboutir au résultat escompté.

Si on parlait argent ?

Depuis quelques temps je vois fleurir des offres à 400 ou 500€ pour une journée de travail complète, avec 100 tirages et un livre album inclus. Sachant qu’un artisan photographe ne perçoit en moyenne que 53€ pour un chiffre d’affaires de 100€, une fois les diverses cotisations obligatoires et charges réglées, vous prendriez le risque de confier les images d’une des plus belles journée de votre vie à quelqu’un qui ne gagnera que 200€  et dont c’est sensé être l’activité principale ? Dans le même ordre d’idée, remettriez vous votre vie entre les mains d’un chirurgien ou d’un docteur non inscrit à l’ordre des médecins, et qui n’exerce qu’occasionnellement le week-end pour arrondir ses fins de mois ?

Conseil de professionnel

La compétence a un prix. Si vous avez enfin trouvé le photographe qui répond pleinement à vos attentes, dites vous bien que seule la qualité reste et que vous n’aurez pas de seconde chance !