Photographe de mariage à Besançon

Durant la cérémonie votre photographe mariage est un témoin discret, ne pas interférer dans le déroulement de ce jour exceptionnel, anticiper continuellement, s’adapter à chaque instant, capter vos rires, vos larmes, l’essence, la quintessence de votre bonheur. Ce photographe de mariage voyage de Saint-Denis à Forbach, de Brumath à La Roche sur Yon, de Gueret à Villeneuve-sur-Lot, en passant par Dijon ou, par exemple comme ci-dessous, ce mariage à Besançon.

mariage à Besançon
en Franche-Comté dans le Doubs (25)

••• Photo mariage © Claude Bohnert •••

– Témoignage de Ludwig Kronwald, Oncle du marié :

« Raconter le mariage » est une des qualités présentes de ce photographe. Il établit de façon toute naturelle et sans effort apparent le contact avec l’assemblée. Ce photographe s’adapte à chaque nouvelle situation pour en révéler le caractère particulier, en sachant prévoir le bon moment, en ayant découvert les angles de vue les plus appropriés et maîtrisant totalement les aspects techniques de son métier, il saisit les expressions les plus personnelles, les plus colorées, les plus valorisantes.

Le résultat montre sa vision qui reflète parfaitement l’ambiance propre à le fête.

Le mariage : un engagement

Le mariage est à la fois un acte actuel qui concerne les parties présentes, et un acte futur qui engage l'existence et le statut des personnes dans l'avenir. C'est à la fois un acte individuel et un acte collectif qui concerne l'ensemble de la Société. Il a une portée mixte, à la fois contractuelle et institutionnelle. Cet engagement peut être une convention civile lorsqu'elle est actée par un officier d'État civil par délégation de l'État ou prendre une dimension sacrée lorsqu'elle est célébrée en un lieu et selon des formes religieuses. Le mariage est toujours un engagement sans limite de durée, avec une possibilité de rupture, soit par la séparation de corps, soit par le divorce. Ce dernier n'est pas admis par certaines religions, comme le catholicisme qui admet seulement la reconnaissance de nullité du mariage, à raison, notamment, du consentement imparfait des époux, ou une dispense (autorisation de remariage religieux) s'il n'a pas été consommé. Le mariage implique en principe une communauté de vie, c'est-à-dire de vivre ensemble et d'avoir des relations sexuelles. Leur impossibilité ou leur refus peut être, selon les pays et les époques, une cause de nullité ou de divorce. En tant qu'il scelle une union durable, le mariage peut être mis au service de fins politiques (notamment établir des alliances entre lignées ou tribus ou sceller la paix entre deux royaumes) ou économiques (transférer des biens, obtenir un capital, une dot, etc.).