Photographe de mariage à Florac

L’organisation d’un mariage consiste à gérer l’ensemble des préparatifs liés au déroulement de la cérémonie comme trouver un photographe. De Cognac à Saumur, de Oloron-Sainte-Marie à Gap, de Douai à Die, en passant par Saint-Malo comme ci-dessous, ce mariage à Florac exemple d’un reportage mariage.

mariage à Florac
dans le Languedoc-Roussillon en Lozère (48)

••• Photo mariage © Claude Bohnert •••

– Témoignage de Valérie, Soeur et témoin de la Mariée :

Je te vois encore sur la piste avec tes mimes, tes danses inoubliables et tes techniques pour surprendre l’adversaire.

Avec ton regard furtif et très professionnel tu ne manques pas un seul moment d’émotion entre les familles, les amis, et surtout les mariés.
Cette boite super discrète que tu transportes avec toi est l’arme idéale pour capter les émotions qui passent par ton imagination.

A très vite j’espère !…

Le mariage : un engagement

Le mariage est à la fois un acte actuel qui concerne les parties présentes, et un acte futur qui engage l'existence et le statut des personnes dans l'avenir. C'est à la fois un acte individuel et un acte collectif qui concerne l'ensemble de la Société. Il a une portée mixte, à la fois contractuelle et institutionnelle. Cet engagement peut être une convention civile lorsqu'elle est actée par un officier d'État civil par délégation de l'État ou prendre une dimension sacrée lorsqu'elle est célébrée en un lieu et selon des formes religieuses. Le mariage est toujours un engagement sans limite de durée, avec une possibilité de rupture, soit par la séparation de corps, soit par le divorce. Ce dernier n'est pas admis par certaines religions, comme le catholicisme qui admet seulement la reconnaissance de nullité du mariage, à raison, notamment, du consentement imparfait des époux, ou une dispense (autorisation de remariage religieux) s'il n'a pas été consommé. Le mariage implique en principe une communauté de vie, c'est-à-dire de vivre ensemble et d'avoir des relations sexuelles. Leur impossibilité ou leur refus peut être, selon les pays et les époques, une cause de nullité ou de divorce. En tant qu'il scelle une union durable, le mariage peut être mis au service de fins politiques (notamment établir des alliances entre lignées ou tribus ou sceller la paix entre deux royaumes) ou économiques (transférer des biens, obtenir un capital, une dot, etc.).